Occupy the Sky / Mesopolis #2, Cité Internationale des Arts, 2019

Occupy the Sky

conférence performative et expérience de design fiction, Symposium Art & Sciences, Cité Internationale des Arts, 2019

 

Symposium international « Gardening The Sky Water », organisé par la Chaire de recherche Art & Sciences de l’Ecole Polytechnique et l’ENSAD PAris à la Cité Internationale des Arts à Paris en juin 2019.

Programme symposium : https://yakari.polytechnique.fr/gsw/program

 

Ensemble de 4 photo-montages servant de support à une conférence performative et expérience de design fiction. Chaque photo-montage rend visible un projet fictif dont est raconté à l’oral le récit et qui contient des parties-prenantes réelles, notamment des organisations.  Ces vrai-faux récits permettent de faire une expérience de pensée au futur (principe du design fiction). Dans chaque récit est proposé une « solution » permettant de collecter l’eau des nuages (thème du Symposium), selon des stratégies diverses et plus ou moins acceptables.

 

L’un de ces quatre projets est la Mesopolis, une utopie urbaine et écosophique imaginée par Raphaële et qui prend cette fois-ci la forme d’une citée flottante dans les airs dans le désert en Egypte.

 

Voir les autres apparitions de la Mesopolis à l’Atelier Martel Architecture, en 2013 et dans la revue Bad To The Bone, en 2021.

 

 

A propos du Mesopolis Lab

 

Le Mesopolis Lab est un fil de recherche du LIID Future Lab portant sur le design de nouvelles utopies urbaines susceptibles d’inspirer l’action humaine et la transformation des territoires.

Le lab a été impulsé en 2011 par une recherche initiale sur le futur de la ville de Téhéran pris sous le prisme de l’urbanisme, de l’écologie et de l’art. Le concept de Mesopolis est né de l’idée de la voir comme un milieu (meso) vivant (Younès) et enchevêtré, de lui promettre un futur « écosophique » – c’est-à-dire, selon Félix Guattari, mêlant trois formes d’écologies naturelle, sociale, et mentale – et d’ainsi pouvoir adresser ses dimensions autant matérielle et humaine que cognitive, informationnelle et imaginaire – une spécificité du LIID Future Lab.

Devant l’ampleur de la pollution de cette métropole intensément bétonnée, cette ambition s’est vite avérée une utopie, soit un pur modèle conceptuel, que nous avons décidé de faire voyager, et d’explorer comment elle pourrait s’incarner dans d’autres sites du monde.

 

Les étapes suivantes du Mesopolis Lab consistent d’une part à mener des expériences de design fiction, pour tester différentes versions de cette hypothétique Mesopolis, et d’autres part à en approfondir la pertinence théorique, notamment au regard d’autres réflexions urbaines (résilience territoriale, mésologie, ville générative, ville apprenante, ville créative, ville intelligente, etc.)

Category
Conference, Photomontages