Vers des Cosmologies Alien #8, HiFlow Genève, 2021-22

Exposition Vers des Cosmologies Alien, prospective d’une refondation anthropologique, 2021-22

 

Installation performative présentée dans le programme « Champs des Futur(s) » de HiFlow Genève, et pouvant servir de dispositif de recherche prospective et collaborative.

 

 

Cinq murs flottants (2,80 x 2,70 m), rouleaux de papier couleur, planches carton alvéolaire (80 x 120 cm), diagrammes (séries limitées – impression pigmentaire jet d’encre), 600 images collectées en ligne (impression ordinaire), divers éclairages de couleurs.

Dim approx. : 6 x 6 x 3 m

Télécharger le communiqué de presse du programme Champ(s) des Futur(s).

Présentation de l’œuvre :  https://www.hiflow.ch/himag/ouvrir-les-horizons-futurs-imaginer-de-nouveaux-mondes/

HiFlow est un nouveau hub d’innovation hybride à Plan-les-Ouates dans la périphérie de Genève, dont RBW fait partie des contributeurs réguliers.

 

 

Présentation

A l’occasion de la saison Champs des Futur(s), Raphaële Bidault-Waddington présente une installation « vers des Cosmologies Alien » qui se site à la pointe des expérimentations artistiques et prospectives du LIID Future Lab, la plateforme de recherche qu’elle développe depuis vingt ans.

 

A l’heure de l’Anthropocène, de l’IA et de la post-vérité qui secouent toutes nos certitudes, que ce soit la Science, l’ancrage terrestre ou l’Humanisme anthropocentrique, il devient nécessaire de se forger de nouvelles visions du monde et de l’avenir, ce que les anthropologues appellent des cosmologies. Dans ces nouveaux univers qu’ils restent à imaginer, l’alien est autant l’humain qui doit redéfinir ses modes de vie et d’existence, l’IA dont les boîtes noires nous échappent, le non-humain, les virus et les espèces hybrides façonnées par la bio-ingénierie, et plus généralement l’inconnu et le futur avec lesquels nous devons nous réconcilier.

 

 

En mettant en scène un vaste paysage pictural et prospectif (futurescape), l’installation vient soutenir cette exploration cognitive et spéculative, montrant comment l’expérience artistique peut être une ressource face à la complexité et à l’incertain.  L’artiste propose ainsi une version plus proche du vocabulaire formel de l’art conceptuel du futurscaping, une approche visuelle de la prospective issue du design et encore émergente – la prospective, soit l’art d’explorer les futurs, rassemble un très large spectre de méthodologies.

Catégorie
Diagrammes, Group show, Installations