Mesopolis #3, Revue Bad To The Bone #16, 2021

Mesopolis #3, Revue Bad To The Bone #14, 2021

 

Mesopolis #3, Histoire d’une expé-topie écosophique, générative et résiliente, 2021

Expérience de design- et théorie-fiction comprenant un texte et une série de photo-montages (dont un publié) paru dans la revue Bad To The Bone #14 Thème « Oikos », Octobre 2021.

Commander la revue : http://badtothebone.website/shop/

Télécharger le pdf :

 

Dans ce récit imagé, Raphaële remet en scène le Mouvement du RA (Religious Anonymous) qu’elle avait imaginé dans son livre « Paris Ars Universalis, scénario-fiction d’un futur Grand Paris » (Collection Avant-garde, L’Harmattan, 2017) ainsi que les étapes de recherche précédente qu’elle a réalisé autour du concept de Mesopolis :

Voir son exposition « Mesopolis » à l’Atelier Martel Architecture, Paris, 2013.

Voir sa conférence performative « Occupy the Sky » dans le symposium international « Gardening the Sky Water », Chaire Art & Sciences Ecole Polytechnique / ENSAD, Cité Internationale des Arts, Paris, 2019.

Voir sa conférence « Mesopolis Lab, dessiner de nouveaux imaginaires prospectifs de la résilience territoriale et urbaine » dans le 4e colloque international ICHT (Imaginer : Construire et Habiter la Terre ») / Mégapoles, métropoles, villes à la campagne, villes décroissantes : quel imaginaire pour la ville de demain. Voir le programme.

 

 

A propos du Mesopolis Lab

 

Le Mesopolis Lab est l’un des labs de recherche artistique et prospective du RBW et du LIID Future Lab portant sur le design de nouvelles utopies urbaines susceptibles d’inspirer l’action humaine comme la transformation des territoires.

Le lab a été impulsé en 2011 par une recherche initiale sur le futur de la ville de Téhéran pris sous le prisme de l’urbanisme, de l’écologie et de l’art. Le concept de Mesopolis est né de l’idée de la voir comme un milieu (meso) vivant (Younès) et enchevêtré, de lui promettre un futur « écosophique » – c’est-à-dire, selon Félix Guattari, mêlant trois formes d’écologies naturelle, sociale, et mentale – et d’ainsi pouvoir adresser ses dimensions autant matérielle et humaine que cognitive, informationnelle et imaginaire – une spécificité du LIID Future Lab.

Devant l’ampleur de la pollution de cette métropole intensément bétonnée, cette ambition s’est vite avérée une utopie, soit un pur modèle conceptuel, que nous avons décidé de faire voyager, et d’explorer comment elle pourrait s’incarner dans d’autres sites du monde.

 

Les étapes suivantes du Mesopolis Lab consistent d’une part à mener des expériences de design fiction, pour tester différentes versions de cette hypothétique Mesopolis, et d’autres part à en approfondir la pertinence théorique, notamment au regard d’autres réflexions urbaines (résilience territoriale, mésologie, ville générative, ville apprenante, ville créative, ville intelligente, etc.)

Catégorie
Mesopolis, Photomontages, Publications