Présentation

Faire le Futur avec Art, n’est-ce pas un Idéal ?!

Artiste, auteure et prospectiviste, Raphaële Bidault-Waddington voit l’art comme une forme d’intelligence et une zone d’expérimentation participant activement (soft-power) à la transformation du monde et permettant de le mettre à distance puis de le projeter vers l’avenir.  

La création d’oeuvres et les expositions ici présentées forment la part visible dans la sphère de l’art de son écosystème de recherche et création, dans lequel s’enchevêtrent des veines d’exploration itératives aux rythmes variables (principe de laboratoire). Celles-ci s’organisent autour de formats et de concepts telle que la matière mentale (dessin méditatif et préconscient, oeuvre textile abstraite), l’architecture d’images (photomontage, collage, installation, performance photographique dans l’espace public, sémiospace, data-sphère, République des images), l’esthétique de la connaissance (diagramme, installation performative, exposition-recherche, théorie-fiction, conférence-performance) ou encore la spéculation et le principe de machination (ingénierie d’idée, fiction, stratégie de laboratoire, scénario, utopie).   

A ces expositions s’ajoutent de nombreuses conférences, publications et d’autres « labs » (projets spéciaux), développés via la plateforme LIID Future Lab (site dédié liid.fr en cours de refonte) en collaboration avec des organisations dans les sphères académiques, économiques et urbaines, en France et à l’étranger.